LA PRINCESSE AUX JOUES ROUGES

de Bénédicte Couka

Edition Ecole des loisirs

Création 2019

Jeune public, à partir de 5 ans

 

Mise en scène Gatienne Engélibert
Assistant François Accard
Distribution Yann Claudel, Pascal Durozier, Pénélope Levy, Kim Tassel

Scénographie et costumes Claire Thévenin

Création peinture Bérangère Vallet
Création musicale Jacques Petit

Création lumière Stéphane Deschamps

Création vidéo Muriel Habrard

Création dessins Céleste Accard

Maquillages Judith Scotto

Régie son et vidéo Fabrice Chapot
Administration Perrine Brudieu Théâtre du Frêne

Production Théâtre du Frêne


Coproduction Théâtre des 2 Rives à Charenton-le-Pont

Avec le soutien du Conseil Départemental du Val-de-Marne, de la DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France, de la SPEDIDAM, de l'ADAMI, d'Anis Gras - le lieu de l'autre à Arcueil, de Gare au Théâtre à Vitry-sur-Seine, de la Nef - Manufacture d'Utopies à Pantin et de RAVIV.

Création le 23 janvier 2019 au Théâtre Jean Vilar à Arcueil (94)

Diffusion (13 représentations) au Théâtre des 2 Rives à Charenton-le-Pont (94), au Théâtre Pierre Fresnay à Ermont (95), à l'Espace Aragon à Oissel (76).

Lecture et ateliers autour du spectacle 

À la frontière entre fable politique et conte graphique, la Princesse aux Joues Rouges nous invite avec humour et poésie à cultiver notre regard pour mieux accueillir la différence.

Un Garçon porteur d’une disgrâce physique invente par le dessin un royaume, un monde idéal, peuplé de deux rois. L’un est beau, l’autre laid.
Comme par magie, les deux Rois, deviennent des personnages de chair et de sang. L’harmonie et la paix semblent régner. Mais tout près du Garçon, une Fille observe...
« C’est idiot un royaume avec deux rois ». En un coup de gomme, elle pourrait si facilement faire disparaître celui qui n’est pas beau.
Mais en voulant effacer le roi de trop, le roi qui dérange, La Fille détruit le rêve. Pour contrer la noirceur des projets de La Fille et protéger le Roi à la Vilaine Tête Le Garçon tire un trait au milieu de son dessin séparant le royaume commun en deux royaumes. Un pour chaque roi. Au Roi à la belle tête, il donne l’Amour sous les traits de La Fille devenue Princesse aux Joues Rouges, au Roi à la vilaine tête le don de peindre et de se créer ainsi un royaume magnifique. Tout est réuni pour que le bonheur reprenne son cours tranquille. Mais dans le royaume de papier La Fille devient une princesse martiale et autoritaire.

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • LinkedIn