SOIFS D'AMOUR, TROIS NÔ MODERNES

de Yukio Mishima

Traduction : Marguerite Yourcenar

Mise en scène : Guy Freixe

Création : 2006

1/5

© Théâtre du Frêne

Le titre de Nô convient-il à ces petites pièces si différentes du Nô d'autrefois ? La réponse est oui. Cette réalité qui tourne au songe, ce sentiment de passage et de recommencement qui nous fait hésiter si le poète de deux sous a déjà rencontré Komachi il y a près d'un siècle ou la rencontrera encore dans quatre-vingt-dix-neuf ans, si la belle insensible et le portier amoureux ne reprendront pas chaque soir leur conversation sous les étoiles par-dessus la rue vide, nous ramène malgré nous et peut-être plus que ne l'a supposé Mishima lui-même à l'ample et flottant paysage métaphysique des Nô, ou plutôt à ce profond monde mental auquel le Japon a peut-être moins cessé d'appartenir que ne le croient ses technologues, ses hommes d'affaires et ses hommes d'état.

Marguerite Yourcenar, Avant-propos à Cinq Nô Modernes, Edition Gallimard

 

Avec :

Julien Bleirach

Guillaume Dabin

Jean-Baptiste Epiard

Michaël Filler

Cécile Guérin

Ianis Guerrero

Olivier Pilloni

Muriel Sapinho

Claire Schumm

Rose Simon

Clémence Sohier

 

Assistants à la mise en scène : Renato Giuliani

Conseillère artistique : Ryoko Agiwara

Maquillage : Maria Adelia

Scénographie : Aurore Huber et Aurélie Zita

Costumes : Anaïs Guéry, Marlène Rocher et Marjolaine Tassin